édito

ARROSER LES FLEURS DU JARDIN

 

derrière les barreaux des parcs

dans les plates-bandes qui longent les avenues

en hauteur sur les balcons

sur un tableau de Monet

dans une vitrine encore close

dans les photos qu’on défile

 

on les voit de loin aujourd’hui

 

elles sont imprimées sur mon chemisier

elles sont fanées sur mon bureau

 

on les plante si souvent

on les utilise dans les expressions tout le temps

on les regarde amoureusement

on en offre inlassablement

 

on les dessine si aisément

 

aujourd’hui

on essaye de les écrire tout simplement

 

le printemps les a fait naître tôt cette année

à nous de leur rendre un hommage

étincelant car nous sommes dans l’âge

d’éclore et de créer

 

enfin surtout d’essayer

d’apprendre et recommencer

 

avec la rosée du matin

je vais arroser les fleurs de mon jardin